Jean-Paul musicien / Jean-Paul musician

A partir de 1952, Jean-Paul Schützenberger travaille chez EDF, dans l'assurance, la banque puis l'informatique. De 1956 jusqu'à sa mort en 1967, il compose 12 numéros d'opus, laisse un opéra inachevé et écrit des études sur la musique.

From 1952, Jean-Paul Schützenberger worked at EDF, in insurance, banking and computer science. From 1956 until his death in 1967, he composed 12 opus numbers, left an unfinished opera and wrote music studies.

Juin 1955
Juin 1955

Jean-Paul Schützenberger en vacances

press to zoom
La Paternelle Décembre 1959
La Paternelle Décembre 1959

Jean-Paul Schützenberger "cache un deuxième personnage qui eut pu être le premier, car il a hésité à suivre cette vocation : compositeur. Ses études musicales, aujourd'hui sa seule détente, commencèrent à quatre ans. Il ferait peut-être jouer ses oeuvres s'il n'était rigoureusement impossible "de commencer par le premier concerto". (lire l'article du journal de La Paternelle).

press to zoom
Hyères avril 1964
Hyères avril 1964

"L'on s'intéressa fort également - pour les découvrir avec un certain étonnement - aux activités et aux projets de Jean-Paul Schultzemberger (sic) ; pas à ceux du polytechnicien présidant aux destinées d'une grande banque, mais à ceux du Hyérois taquinant la muse avec bonheur, contre toute rigueur mathématique." (lire l'article complet).

press to zoom
Grégy sur Yerres 1967
Grégy sur Yerres 1967

"Les activités de l'entreprise se ramènent pour une part importante à des transferts ou à des transformations d'information." Jean-Paul Schützenberger fait du conseil et de plus en plus de musique. (lire l'article de Jean-Paul Schützenberger UNE VISION NOUVELLE DE L'INFORMATIQUE DE GESTION de juin 1967).

press to zoom