Variations

Le site publie progressivement d'autres écrits variés de Jean-Paul Schützenberger, pas tous inédits. Les textes sont classées chronologiquement.

The site gradually publishes other writings of Jean-Paul Schützenberger, not all unpublished. The texts are classified chronologically.

Une vision nouvelle de l'informatique de gestion

Note : dès 1966, Jean-Paul Schützenberger travaille dans l'informatique pour la Compagnie Générale d'Organisation, fondée par Robert Mallet et Jacques Debuisson, anciens camarades de l'Ecole Polytechnique.

 

La méthode CORIG, à l'origine des progiciels SIGA et GIP, fait le succès de la CGO qui connaîtra une forte croissance (plus de 4 000 personnes) avant d'être absorbée par IBM. 

 

Jean-Paul Schützenberger fait partie des premiers formateurs à la méthode CORIG. C'est à ce titre qu'il publie un article  dans AUTOMATISME, organe officiel de l'Association Française de Régulation et d'Automatisme en juin 1967.

  Les activités de l'entreprise se ramènent pour une part importante à des transferts ou à des transformations d'information.

   Les moyens modernes de traitement de l'information jouent un rôle croissant dans le fonctionnement et la gestion de l'entreprise. Les sommes investies en ce domaine augmentent sans arrêt et chaque service a des rapports de plus en plus étroits avec l'ensemble électronique de gestion.

   Il est difficile de mener une étude rationnelle dans ce milieu où les éléments en présence : structures, services, hommes, moyens, machines, sont étroitement imbriqués et réagissent les uns sur les autres.

   Après plus de dix ans d'expérience portant sur la mise en place d'une centaine d'ensembles électroniques de gestion, le Groupe CGO-OBM a pu élaborer une méthode, dite "CORIG" (COndition et Réalisation de l'Informatique de Gestion), qui surmonte toutes les difficultés, comme en témoignent les nombreux test pratiques auxquels elle a été soumise.

   CORIG couvre tout le chemin qui s'étend depuis la décision de principe d'études d'automatisation jusqu'à l'écriture ligne à ligne de chaque programme, et comprend les éléments suivants :

- une théorie générale de l'informatique ;

- un découpage des études en étapes ordonnées procédant du général au particulier ;

- une classification des programmes débouchant sur une théorie particulière à chaque catégorie ;

- un recueil de conseils pratiques mettant à la disposition de tous l'expérience des ingénieurs du Groupe CGO-OBM, rassemblée dans un cadre théorique cohérent.

   Après un bref rappel de l'organisation générale des chaînes, nécessaires à la bonne intelligence de la suite, nous présenterons le chapitre de CORIG qui traite de l'écriture des programmes, en négligeant toute la partie de la méthode qui expose comment arriver là.

 

à suivre...

Jean-Paul Schützenberger